LACROIX

4 minutes de lecture

Face aux enjeux de réduction de consommation d’énergie et de décarbonation de nos industries, il est nécessaire de faire émerger des modèles vertueux en adéquation avec le changement climatique et les objectifs de développement de nos filières.

Développer l'efficacité et la sobriété de toute la chaîne industrielle

Industrie 4.0 : un allié qui accompagne la transition écologique des filières industrielles

Durant ces trente dernières années, l’industrie manufacturière a réduit ses émissions directes de gaz à effet de serre de 45% (source : Conseil National de l’Industrie).

Bien que ce résultat soit encourageant, il est nécessaire de continuer la transformation de nos modes de production pour conduire nos opérations de manière plus durable.

Pour cela, nous pouvons opérer des changements sur l’ensemble de nos sites de production, en commençant par mettre en place des procédés de fabrication et d’industrialisation moins énergivores et plus efficaces.

En intégrant l’automatisation et la digitalisation au sein de nos processus, nous pouvons ajuster la production à la demande et ainsi optimiser notre consommation énergétique tout en améliorant le fonctionnement des machines sur le long-terme.

Au final, grâce à une meilleure performance industrielle, nous pouvons réduire notre empreinte carbone et ainsi concilier à la fois nos objectifs de développement et de décarbonation.

NDUF

La technologie peut non seulement aider à aller plus vite dans notre trajectoire vers la décarbonation mais aussi dans celle de la relocalisation et la recréation d’un avantage compétitif et différentiel. »

Nicolas Dufourcq
Directeur Général de Bpifrance

En savoir plus sur l’industrie du futur

L’intégration de ces nouveaux procédés constitue un levier important pour renforcer la sobriété de nos filières industrielles avec efficacité et rapidité.

A titre d’exemple, notre usine 4.0 Symbiose, inaugurée en septembre 2022 à Beaupréau-en-Mauges, génère 2,5 fois moins d’émissions de gaz à effet de serre au m2 que notre précédente usine de Saint-Pierre Montlimard.

Repenser nos processus industriels de manière holistique pour réduire notre empreinte carbone

Intégrer la technologie au cœur des procédés de production est crucial pour la sobriété et l’efficience de nos industries.

Cependant, pour une réduction durable des émissions de gaz à effet de serre, les industriels doivent agir sur l’ensemble de leur chaîne de production, de la politique d’achats aux impacts environnementaux des sites de production (eau, énergies renouvelables, matières premières, mobilité, etc.) pour s’inscrire véritablement dans un processus de transition énergétique.

Chez LACROIX, nous nous engageons à conduire nos opérations de manière durable à travers 3 actions :

  • Réduire nos émissions de gaz à effet de serre
  • Améliorer les pratiques de notre chaîne d’approvisionnement
  • Réduire les autres impacts environnementaux

Grâce à ces axes d’actions, nous menons actuellement un travail de fond auprès d’organismes reconnus (SBTi, ADEME, CDP, …) pour atteindre les objectifs portés par le Groupe à horizon 2025 et 2030.

Découvrir les objectifs de LACROIX pour conduire nos opérations de manière durable

Les filières industrielles ont les ressources nécessaires pour créer des modèles plus sobres et durables à condition de restructurer leurs chaînes de production dans leur globalité.

Ces mutations technologiques auront un impact seulement si les produits fabriqués par les industries sont utiles et éco-conçus.

Profil pictures  LinkedIn corp (9)

Comme le GIEC, nous sommes convaincus que la technologie à un rôle essentiel à jouer dans la transition écologique, mais à condition qu’elle puisse faire la démonstration de son utilité et qu’elle soit éco-conçue. »

Louis Prat
VP Impact & Sustainability chez LACROIX

Orienter les activités vers des produits à impact positif, utiles et éco-conçus

Des produits utiles et éco-conçus qui répondent aux réels besoins du terrain

Pour rendre notre modèle industriel plus sobre et durable, nous sommes convaincus que nous devons concevoir et fabriquer des produits utiles qui répondent aux réels besoins de nos clients.

Parce que nous croyons à la force du collectif, nous intégrons l’ensemble des parties prenantes dans la création et le développement de nos produits.

En tant que fournisseur de solutions IoT et équipementier technologique pour applications critiques, nous concevons et fabriquons des solutions et des équipements électroniques pour des marchés dits essentiels au bon fonctionnement de notre société.

Le dialogue entre LACROIX et les professionnels de ces secteurs est donc primordiale pour appréhender les réels enjeux du terrain.

Aujourd’hui, 99% de l’empreinte carbone de LACROIX est liée à la consommation d’énergie de nos produits et aux achats de matières premières.

Pour réduire au maximum le bilan carbone de nos produits, nous travaillons sur leur éco-conception, en prenant en compte :

  • Le produit physique pour consommer moins de matières, intégrer des matériaux recyclés ou encore réduire la consommation d’énergie de la production
  • La connectivité de nos objets connectés en intégrant des protocoles d’échanges de données plus sobres ou en réduisant le nombre de données stockées

Ainsi, nos produits sont moins énergivores tout au long de leur vie, de leur production jusqu’à leur application.

D’ici 2025, nous avons pour objectif d’éco-concevoir 100% des produits LACROIX.

En savoir plus sur l’éco-conception chez LACROIX

Une volonté de développer nos activités à impact positif

Le développement d’activité à impact positif ne se fera que par la volonté des industriels de servir des marchés qui démontrent une forte valeur ajoutée au service des enjeux environnementaux.

LACROIX s’inscrit dans cette trajectoire et a mis en place le LACROIX Impact Score afin de déterminer les activités économiques à développer :

Ainsi le Groupe a déterminé 3 catégories de produits. Notre objectif est désormais de nous concentrer sur les produits qui sont soit utiles, soit à fort impact positif.

Les équipements et les solutions proposées par nos activités City et Environment sont majoritairement à impact positif car elles permettent d’optimiser et sécuriser la gestion des infrastructures critiques de la voirie intelligente et des réseaux d’eau et d’énergie.

Nous continuons donc à développer nos offres et à innover pour mieux répondre aux besoins de nos marchés finaux.

Au travers de l’activité Electronics, certains marchés ne seront plus desservis de façon à accélérer nos productions sur les marchés à impact (automobile, bâtiments, industrie, …) et les marchés de demain tels que la mobilité électrique et hydrogène.

Notre objectif est que nos activités à impact positif représentent 80% de notre chiffre d’affaires d’ici 2030 (contre 60% en 2022).

En savoir plus sur nos activités à impact positif

Pour répondre aux enjeux actuels, les filières industrielles doivent prendre le virage de la décarbonation et de la sobriété à travers l’adoption de modèles plus vertueux.

En développant nos processus de production dans une démarche holistique, nous avons l’opportunité de concilier transition écologique et objectifs de développement.

Ces transformations doivent servir une technologie utile et éco-conçue, car c’est l’impact positif qui générera la croissance la plus rentable et la plus durable.