Alison est International Business Developper, en VIE aux Etats-Unis depuis le mois de mars.

Bonjour Alison, quel est ton parcours scolaire et professionnel ?

J’ai fait un BTS commerce international, un bachelor business & marketing et j’ai terminé avec un master développement international de l’entreprise à Montpellier. J’ai été diplômée en 2015.
Durant mes études, j’ai passé 3 années en alternance. J’étais chargée de marketing chez IVECO (concessionnaire véhicules industriels). Après ça j’ai passé 1 an à Orlando en Floride, où j’ai travaillé chez Walt Disney World. Je travaillais dans un restaurant dans lequel je gérais une dizaine de personnes. Ce fut donc ma première expérience aux Etats-Unis et c’est ce qui m’a donné envie de retourner y vivre.

Chez LACROIX Group, quel est ton poste ?

Je suis International Business Developer en VIE (volontariat international en entreprise) depuis mi-mars. J’ai d’abord eu une période d’intégration en France, puis le 1er mai, je me suis envolée pour les Etats-Unis, à Grand Rapids dans le Michigan. Sur place, je travaille dans les locaux de Firstronic, notre partenaire américain chez qui LACROIX Electronics a pris une part de participation minoritaire l’année dernière.

Comment et pourquoi as-tu postulé à ce poste ?

J’ai un grand intérêt à la fois pour les Etats-Unis et pour le développement d’entreprises françaises à l’étranger. J’étais en CDI mais j’avais une profonde envie de repartir aux Etats-Unis, j’ai donc pris la décision de chercher un VIE. Ça n’a pas été facile car il y en a peu. LACROIX Group m’a tout de suite intéressé car il y a 3 activités qui proposent des produits innovants, je trouve ça passionnant.

Quelles sont tes missions au quotidien ?

Je travaille pour LACROIX City et LACROIX Sofrel.
Pour LACROIX City, je travaille principalement pour le pôle V2X. La première étape dès mon arrivée a été d’étudier le marché. Maintenant, je suis passée à l’étape suivante, qui est la recherche de potentiels partenaires. On se rencontre et on échange sur les projets que l’on pourrait réaliser ensemble. Jusqu’ici, ça fonctionne plutôt bien, nous ouvrons des portes. Je suis également en veille sur les autres pôles, signalisation, trafic et éclairage public, mais il n’y a encore aucune réelle volonté de se développer avec ces métiers.
Pour LACROIX Sofrel, l’approche est différente car je réalise une étude de marché très basique. Je cherche à comprendre comment fonctionnent les réseaux d’eau aux Etats-Unis, et le sujet est complexe puisque chaque état fonctionne différemment. Je récolte donc un maximum d’informations, c’est très chronophage.

Mes sujets sont passionnants et variés, il n’y a donc aucune journée qui ressemble à une autre.

Peux-tu nous décrire ta journée de travail type ?

Tous les jours, je me rends dans les bureaux de Firstronic. Il m’arrive souvent d’avoir des déplacements, pour rencontrer des partenaires, pour assister à des rendez-vous clients ou pour visiter des salons. Je suis par exemple déjà allée sur des salons à Las Vegas et à Detroit. Je passe également beaucoup de temps à étudier la manière dont nous allons vendre nos produits sur le territoire Américain, il y a tout à faire. Mes sujets sont passionnants et variés, il n’y a donc aucune journée qui ressemble à une autre.

Avais-tu un bon niveau d’anglais avant ton départ ?

J’avais déjà un bon niveau d’anglais grâce à l’école. Durant mes études, on m’a appris à rédiger et à argumenter. En plus, comme beaucoup de monde, je me suis perfectionnée en regardant des séries américaines. En complément, mon année passée en Floride m’a permis de développer encore plus mon niveau.

Comment as-tu été accompagnée par LACROIX Group ?

Le départ n’a pas été évident, il y a beaucoup de paperasse, surtout pour les Etats-Unis. En plus, je partais avec 2 chats, ce qui a rendu la tâche encore plus compliquée. Le visa et autres préparatifs ont pris pas mal de temps, on a d’ailleurs acheté mes billets seulement 1 semaine avant mon départ. Il a aussi fallu que je me rende à l’ambassade américaine à Paris, rendez-vous nécessaire pour l’obtention du visa, tout ça prend beaucoup de temps. Heureusement, j’ai été très bien accompagnée par le Groupe, qui a tout géré pour moi, et tout s’est très bien déroulé.
Aussi, j’ai été très bien accueillie par les collaborateurs de Firstronic. Je peux compter sur eux en cas de besoin.

Est-ce que tu te sens appartenir au Groupe bien que tu sois loin ?

Oui, je me sens appartenir au Groupe, car je suis en copie de beaucoup de mails et mes managers me suivent beaucoup, nous échangeons très régulièrement. En plus, les équipes de Firstronic sont vraiment super avec moi, ils me posent beaucoup de questions, ça créé des échanges intéressants.
Après, c’est sûr que sur place, je suis seule. Il n’y a pas d’autres collaborateurs du Groupe avec moi et le décalage horaire ajoute une distance. Mais j’étais préparée, c’est moi qui ai voulu tout ça, et la France ne me manque pas.

Sur place, où es-tu logée ?

Pour le logement, je me suis débrouillée seule. Grand Rapids est la seconde plus grande ville de l’état du Michigan, l’idéal était de trouver un logement proche de mon lieu de travail. Même en étant à 10 minutes de ce dernier, les routes étant non adaptées aux piétons et les transports peu présents, j’ai dû acheter une voiture, et repasser mon permis sur place. Mais, encore une fois, j’étais préparée, donc j’ai su m’organiser.
J’ai aussi eu une chance incroyable, car peu de temps avant mon départ, ma grand-mère est allée à un mariage et a rencontré des gens qui vivent à Grand Rapids. Pendant les premières semaines, ils m’ont hébergé et m’ont aidé à trouver un appartement. Ce sont des gens adorables, c’était très rassurant de les avoir.

Il faut être indépendant et autonome, car vivre seul à l’autre bout du monde c’est une sacrée aventure.

Quelles sont, d’après toi, les qualités indispensables pour partir en VIE ?

Il faut être indépendant et autonome, car vivre seul à l’autre bout du monde c’est une sacrée aventure. Il faut également être sûr de vouloir partir à l’étranger, sortir de sa zone de confort, s’adapter et être persévérant. Une fois sur place, on est engagé, on ne peut plus faire marche arrière.

Qu’est-ce que ça fait de vivre aux Etats-Unis ?

Les Etats-Unis, en deux mots, c’est : toujours plus ! C’est le pays de toutes les possibilités, l’American Dream dont on nous a toujours parlé, il existe encore. J’adore ma vie ici, les gens sont agréables et toujours positifs. J’ai une chance inouïe de pouvoir développer une entreprise française ici, c’est une opportunité incroyable.

Conseillerais-tu cette expérience à d’autres ?

Oui, je la conseillerais à d’autres. D’abord parce que le VIE est un des meilleurs moyens de s’expatrier, surtout aux Etats-Unis où c’est très compliqué d’obtenir un visa. Ensuite, parce que ça apporte beaucoup, on apprend énormément. Les expériences à l’étranger correspondent à une certaine ouverture d’esprit. De manière générale, elles font grandir et gagner en maturité. Ça aide à s’ouvrir aux autres, c’est une remise en question continue. On en sort grandit, ça ne peut être qu’enrichissant.

Le mot de la fin ?

Je tiens à remercier le Groupe et particulièrement Léa Dumérin, pour tous les efforts qui ont été mis en œuvre pour réaliser ce VIE. C’est génial, j’ai beaucoup de chance.

LACROIXGroup_Alison_Garnier_Portrait_business_developper_2

Alison Garnier

International Business Developer

Mars 2018 - Arrivée chez LACROIX Group

Posez vos questions à Alison

Découvrez d’autres portraits

LACROIXGroup_Portrait_geoffrey_libeau_chef_projet_finance

J’aime le fait que nous traitions des sujets d’avenir, de niche.

Geoffrey Libeau, Chef de projets finance

Pourquoi rejoindre LACROIX Group ?

Découvrez 3 bonnes raisons de nous rejoindre !
LACROIXGroup_nous_rejoindre