Je suis convaincu que le numérique a un rôle central à jouer.

Rencontre avec Carlo Purassanta, PDG de Microsoft France, qui nous livre sa vision de la digitalisation en France. Il revient également sur le partenariat entre Microsoft et LACROIX Group dans le cadre du projet SYMBIOSE.

Témoignage

Carlo Purassanta
PDG de Microsoft France

  • Avec la crise sanitaire, nous avons assisté à une « digitalisation de masse » dans les entreprises et dans une certaine mesure dans les collectivités, parfois contrainte et forcée. Quelles premières leçons tirez-vous de cette période ? Quelles opportunités peuvent naître pour l’économie française ?

    Carlo-Purassanta
    CP :

    La pandémie a révolutionné la manière de travailler de centaines de millions de personnes dans le monde et révélé le caractère essentiel du numérique dans nos vies. Comme l’explique Satya Nadella, notre CEO, nous avons assisté à deux ans de transformation numérique en deux mois. Si cette situation a mis à l’épreuve nos modèles d’organisation, elle a aussi accéléré de nombreux processus déjà à l’œuvre dans nos économies. Les dix-huit prochains mois sont critiques mais je les vois comme une opportunité de réinventer les modèles d’entreprises. En France, que ce soit pour renforcer le développement des compétences numériques, accompagner les PME et TPE locales dans leur transition digitale ou pour repenser nos façons de travailler, nous sommes mobilisés avec notre écosystème pour contribuer à la relance économique.

  • Vous avez créé un partenariat avec LACROIX Group pour équiper son usine du futur SYMBIOSE (aider au déploiement de l’intelligence artificielle pour des applications de monitoring de la production, d’analyse prédictive des erreurs ou encore de benchmark des lignes de fabrication.) Pourquoi avoir choisi d’accompagner ce projet ?

    Carlo-Purassanta
    CP :

    Ce partenariat stratégique s’inscrit pleinement dans le cadre de nos engagements en faveur de la transformation numérique des acteurs du tissu économique français. En associant le savoir-faire industriel français de LACROIX Group et les technologies Cloud et IoT de Microsoft, il est ainsi possible de donner vie à l’usine connectée du futur SYMBIOSE, à la fois collaborative et respectueuse de l’environnement. Les solutions de Microsoft permettront notamment d’analyser un grand nombre de données lors de la production des composants électroniques au service d’une meilleure anticipation, ajustement des lignes de production et maintenance des machines. C’est un projet qui permettra à LACROIX Group d’accroître sa compétitivité et répondre aux enjeux de nouveaux marchés prometteurs tels que la mobilité et l’IoT industriel.

  • LACROIX Group n’est ni un grand groupe, ni une start-up. Est-ce important pour vous d’accompagner les entreprises de taille intermédiaire dans leur digitalisation ?

    Carlo-Purassanta
    CP :

    L’ambition de Microsoft et de son écosystème est d’accompagner les 3,8 millions de TPE, PME et ETI françaises à chaque étape de leur vie : de l’idée à la création d’entreprise jusqu’au développement à l’international. C’est un tissu économique incroyable et nous voulons leur permettre d’entreprendre l’esprit plus libre. Pour les PME, le numérique participe activement à leur croissance mais un tiers d’entre elles explique que le manque de formation est un frein majeur à l’adoption des technologies. C’est pour cette raison que nous avons lancé en juin dernier, avec notre écosystème de partenaires, l’initiative collective « Ma PME Numérique » qui vise à former 20 000 PME par an au numérique durant cinq ans. Parce que la formation seule ne suffit pas, nous développons également un référentiel de 50 solutions cloud à leur destination et avons initié un dispositif de mise en relation entre les PME et les acteurs du numérique.

  • Quelles sont les priorités, les défis de Microsoft pour les prochains mois ou années ?

    Carlo-Purassanta
    CP :

    Cette année s’annonce pleine de défis pour chacun d’entre nous. Des défis en matière d’emploi, d’économie et de croissance, des défis sociétaux et je suis convaincu que le numérique a un rôle central à jouer. Pour les relever et contribuer à la relance avec notre écosystème, nous allons accélérer notre engagement en faveur du retour à l’emploi aux côtés de nos partenaires comme nous nous y sommes déjà engagés à le faire, notamment avec notre initiative annoncée cet été avec LinkedIn et GitHub destinée à accompagner, par la formation, le retour à l’emploi de 25 millions de personnes dans le monde.
    Nos priorités seront centrées sur la formation aux compétences numériques pour tous, le soutien aux PME, TPE et start-up en région, et sur le développement d’innovations au service du bien commun.