LACROIX Group

Capital Humain Innovation

Ces cinq dernières années ont été synonymes de transformations. Elles ont permis de poser un socle solide pour les années à venir : la digitalisation s’est réellement intégrée au cœur des rouages du Groupe, à travers ses outils, ses méthodes de travail, ses partenariats. Si la crise sanitaire lui a d’ailleurs servi d’accélérateur, elle est aujourd’hui implantée durablement dans la vie quotidienne des collaborateurs.

Bien que ce retour d’expérience soit considéré comme une réussite certaine, des challenges restent à relever, et LACROIX Group veut aller plus loin dans ses engagements. Parce que le digital est intangible, certaines problématiques grandissent camouflées. Elles sont pourtant bien réelles : c’est le cas de la pollution et de  » l’infobésité « , qui concernent également le numérique. Avec la conviction que l’amélioration de son espace de travail doit aussi passer par ce domaine, LACROIX Group a mis en place le projet « Cohérence ». Dans l’esprit de perfectionner le Digital Work Place du Groupe, il s’agit notamment d’appliquer la méthode japonaise des 5S à son espace de travail numérique : débarrasser, ranger, nettoyer, maintenir l’ordre, être rigoureux (en japonais Seiri, Seiton, Seiso, Seiketsu, Shitsuke). Ce concept, à l’origine appliqué à l’environnement de travail physique (bureaux, ateliers) trouve toute sa place dans la lutte contre la pollution numérique, l’infobésité et la saturation des serveurs. C’est un pas que LACROIX Group souhaite prendre, afin d’optimiser les conditions de travail de chacun et contribuer à la réduction de notre consommation énergétique. Le projet « Cohérence », et la digitalisation dans son ensemble, conserveront leur place stratégique dans les objectifs de LACROIX Group pour l’avenir.

 

Plus de Smart stories